Les couleurs du balnéaire

Si l’on a évoqué les objets liés à la balnéarisation et aux pratiques balnéaires (voir ce post), nous n’avons pas jusqu’alors insisté sur les « couleurs » qui y sont mobilisées (en dehors du bronzage).

Une remarque de Jean Baudrillard dans Le système des objets (Gallimard, 1968) nous y invite pourtant :  » Ce n’est pas la nature « vraie » qui vient transfigurer l’ambiance quotidienne, ce sont les vacances, ce simulacre naturel, cet envers de la quotidienneté qui vit non pas de nature, mais de l’Idée de nature, ce sont les vacances qui jouent comme modèle et délèguent leurs couleurs dans le domaine quotidien primaire. C’est d’ailleurs dans l’ersatz d’environnement naturel qui est celui des vacances (caravane, tente, accessoires), vécu comme modèle et champ de liberté, que s’est affirmé la tendance à la couleur vive, à la plasticité, à la practicité éphémère des appareils, etc. Ayant commencé par transplanter son chez soi dans la Nature, on finit par implanter chez soi les valeurs de loisir et l’idée de Nature. Il y a là comme une fuite des objets dans le loisir ».

Voilà qui nous renvoie aux couleurs choisies par Paul Klee, pour dessiner son Seaside resort, qui sert de bandeau au site Balneomar. Voilà surtout qui doit désormais nous inviter à prêter attention aux jeux de couleurs des fronts de mer, et à leurs enjeux culturels.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s